Notre histoire

Le chou à travers les âges

Au XIXè siècle déjà, on venait de bien au-delà de la contrée pour se procurer soit des plants ou des choux.
En 1950, on pouvait compter environ 60 à 70 petits exploitants agricoles qui plantaient et récoltaient leurs choux afin de les amener aux choucroutiers.
A l’époque, on pratiquait un assolement triennal qui regroupait toutes les plantations. Dans les pépinières implantées au printemps, on prenait les plants pour les repiquer dans les parcelles prévues pour la culture.
Peu de variétés étaient cultivées ; en précoces (récoltes fin août / début septembre) «  Gloire d’Enkhuizen », les variétés traditionnelles : « Quintal d’Alsace », « chou de Colmar », étaient des choux plats ronds qui pouvaient peser jusqu’à 15 kg. Il y avait aussi une variété badoise.

Crédit photo Office de Tourisme d’Obernai Thomas Muller

Photo de 3 choucroutiers
Fermer le menu